2016 11 23 7

Une conférence doublement historique , puisqu’il s’agissait d’une grande première quant au thème abordé , et que le sujet était justement l’Histoire ancienne de notre commune nouvelle ! 

 

2016 11 23 3

 


Catherine Goulletquer , écrivain , originaire de Réaux a commencé il y a près d’un an ses investigations sur l’histoire de la commune , élargie à ses sœurs de Moings et St Maurice , dans le but d’écrire une monographie sur Réaux .

 

2016 11 06 1

 

 

 

 

 

 

 

Ces recherches vont de la préhistoire ( silex , photos aériennes d’enclos funéraires … ) à nos jours .

Celles-ci se sont révélées si riches que leur présentation au public nécessitera une deuxième conférence

2016 11 23 2

 

 

 

 

Aujourd’hui , elle a remonté le temps des origines au Moyen Age , à travers l’époque gallo-romaine ( toponymes en ac ) jusqu’à la naissance des paroisses ( St Martin de Moings , St Vincent de Réaux , St Maurice de Tavernole et St Jean de l’hôpitau ) et l’apparition des noms des communes , comme dans les cartulaires de l’abbaye de Baignes .

2016 11 23 6

 

 

 

 

 

 

 

Son mari Philippe illustrait d’un diaporama son propos

2016 11 23 4

Captivé par notre oratrice du jour , le public attend déjà avec impatience la deuxième époque de la rétrospective … d’ici quelques mois en prélude à la parution de l'histoire de Réaux sur Trèfle . !

2016 11 23 5

Rodolphe Destouches

Exposition et témoignages le 05-03-2016

 expo2016

Visite exceptionnelle de Guy Chataigné à la Commune de Réaux sur Trèfle pour témoigner sur l'univers concentrationnaire des camps nazis en Allemagne durant la II° Guerre Mondiale , lors d'une conférence magistrale !

 

 

 

 

 

 

                 12718368 1044142668982903 4421515638168996222 n                            12799364 1044142742316229 5949690804071739104 n
   
 12800127 1044142695649567 6935588126814205907 n  12809671 1044142802316223 7748018523646648129 n
   
 12814638 1044142718982898 1885115575757785308 n  12823384 1044142272316276 4724622532922537176 o

 12832420 1044142585649578 1625342196059783586 n

 


 

 

commemoration11novembre1

La commémoration s'est déroulée cette année à Moings. Elle a revêtu un caractère particulier car elle a été l'occasion de rendre hommage à Marguerite  « Margot » MAURIN  épouse VALINA,  née à Moings le 14 Janvier 1906. Elle fût déportée pour acte de résistance en janvier 1943 à Auschwitz où elle décèdera en février 1943. 

En souvenir de cet acte de courage, une plaque fixée au Monument aux Morts a été dévoilée en présence de plusieurs membres de sa famille. Ce fût un moment très émouvant pour sa fille et l'occasion pour sa petite-fille de rappeler l'importance du devoir de mémoire.

Nombreux sont ceux qui se sont associés à cette cérémonie au cours de laquelle les enfants de l'école ont entonné la Marseillaise accompagnés de Madame MOUGARD, directrice de l'école de Réaux.

Pour clore cette célébration, la municipalité de Moings a offert le verre de l'amitié.

commemoration11novembre2

commemoration11novembre3

 

 

 


 

LA LIGNE DE CHEMIN DE FER JONZAC – ARCHIAC

 train3

•Au XIX° Siècle, avec le développement du réseau de chemins de fer, les habitants de Jonzac ainsi que ceux de Réaux réclament par l’intermédiaires de leurs conseils municipaux l’ouverture d’une ligne de « Chemins de Fer Economiques Départementaux » , ( construits par le Conseil Général ), reliant Jonzac «Ville marché », desservie depuis 1870 et devenue nœud ferroviaire,  à Archiac . Celle-ci , sur un tracé de 21 km en une voie unique d’un mètre de large, est la dernière obtenue, Archiac ayant été reliée d’abord à Pons, Barbezieux et Cognac ! ( voir carte).

•Après de multiples démarches des communes de Jonzac et de Réaux entre 1895 et 1910, exposant des arguments variés ( richesse locale , peuplement dense , débouchés des produits agricoles …) et des tractations sur le parcours et l’emplacement des gares et arrêts, l’avant projet est exposé en 1907. Les Jonzacais y voient un afflux de clients potentiels aux foires et marchés locaux, tandis que les habitants de Réaux pourront exporter la production des minoteries de la vallée du Trèfle ou celle des vignobles du cru
 
En 1909, alors que les travaux ont commencé, la vitesse du « Tramway » de liaison est fixé à 30 km/h .
La ligne est inaugurée en 1914 .
Durant le Guerre de 14 18, les trams ne fonctionnent que les mardi jeudi et samedi , ce qui gêne le commerce local, le marché de Jonzac étant le vendredi .

•Dès 1925 , le maintien de la ligne est mis en cause, mais la ligne est finalement maintenue en service jusqu’en 1938 malgré le déficit lié à la concurrence de l’automobile en plein essor .

•Finalement ce sont les Allemands qui lui portent le coup de grâce en enlevant les rails pour récupérer le métal durant le Second conflit Mondial .
• Vous êtes à l’entrée de la percée qui permettait à la ligne de traverser ce bois
 
• La « Gare de Champagnac » se trouve toujours le long de la D 2 Jonzac – Barbezieux sur le  versant opposé de ce coteau
 
• Une trouée encore visible dans les vignes à quelques centaines de mètres : « le canyon » permettait d’atténuer le dénivelé pour faciliter  l’ascension du « Tram »

 train4


Vendredi 16 janvier dernier pour les scolaires, samedi 17 janvier et dimanche 18 pour le grand public, le centre culturel a accueilli une large exposition sur le thème des deux Guerres Mondiales, à l’occasion du centenaire de la Grande Guerre 1914–18 et pour commémorer également le 70ème anniversaire de la Libération des camps de concentration et la fin du Second conflit Mondial .

Les collections présentées au public venu nombreux (300 visiteurs sur les trois jours !) incluaient les deux expositions itinérantes des Archives Départementales : « La Grande Guerre en Charente Maritime » et « La Grande Guerre en Haute Saintonge ». Ainsi que l’exposition sur la II° Guerre Mondiale et l’univers concentrationnaire, fournie par l’Amicale d’Oranienburg-Sacksenhausen, le principal camp nazi et quartier général des SS. Sa présidente Mme Cavaillès, fille de Michel, qui fut déporté deux ans dans ce camp de sinistre mémoire, a aussi fourni de nombreux objets issus des camps et de la période noire de la guerre, dont la tenue de déporté de son père. La population de Réaux, Moings et St Maurice a complété les collections exposées avec des souvenirs familiaux.

Merci donc aux instances des Archives départementales, à la population pour ses prêts ainsi que pour sa présence en nombre. Merci aussi à l’Amicale et à sa présidente Christine Cavaillès qui seront à Réaux le 5 mars 2016 pour témoigner de nouveau auprès des enfants du RPI  et de la population. Mr Guy Chataigné, (93 ans), ancien déporté  au camp de concentration de Sacksenhausen, viendra témoigner à l’école de Réaux le matin, puis, à 11h30 une gerbe sera déposée par l’Amicale des anciens déportés de Charente Maritime au Monument aux Morts de Réaux (commune de Réaux sur Trèfle). Celle-ci tiendra son assemblée à la mairie en début d’après-midi. Ensuite, de 17h à 19h, toutes les personnes intéressées pourront venir à la salle des fêtes découvrir la nouvelle exposition sur les camps de Ravensbruck (le camp des femmes) et de Sacksenhausen puis assister au précieux et poignant témoignage de Guy Chataigné.